Accueil Comment tester les abeilles hygiéniques. SMR ou VSH Evaluation du SMR Comment établir un diagnostic correctement. Matériel nécessaire pour tester les colonies VSH. Questions et réponses concernant le VSH. Divers liens concernant la recherche du VSH. Annexes
         Réalisation :                  Bernard Leclercq - Mise à jour le 30/07//2017                    
Vidéos   Vidéos Test VSH Test VSH Articles Articles Etablir un pédigrée Etablir un pédigrée Certificat sanitaire Certificat sanitaire Considérations Considérations Plan du site Plan du site
Méthode lorsqu’il s’agit de constituer une ruche à mâles devant être déplacée dans un lieu d’insémination distant comportant de nombreuses ruchettes orphelines 1 - Les colonies qui vont servir comme colonie à mâles proviennent de filles de colonies testées hygiéniques et comportent toutes des reines sœurs. 2 - Nous savons qu'il faut 24 jours pour avoir la naissance d'un mâle, bien que cela puisse aller jusqu'à 29 jours. 3 - Les mâles sont pubères à partir du 14 ème jours après leur naissance, soit un total de 24+14 jours = 38 jours depuis la ponte de l'œuf. Nous savons aussi que les mâles sont encore bons à 20 jours et plus. 4 - 40 jours avant le prélèvement des mâles, j'introduis, dans 6 colonies, des cadres bâtis en cellules de mâles. Dans le cas de cires gaufrées ou de cadres de hausse, l'introduction se fait à 44/48 jours avant. Les cadres ou cires sont placés au centre du couvain. 5 - Nous avons constaté qu'avec les cires à mâles du commerce, que les cellules sont plus petites que les constructions naturelles. j'utilise des cadres de hausse ou des cadres recoupés sur environ 1/3 dans le bas qui seront bâtis dans le bas en cellules de mâles (Voir photos : la colonie à mâles, cire gaufrée ou cellules naturelles. ). 6 - Etant donné que les cadres à mâles ne seront pas tous pondus le même jour, un contrôle de la ponte est réalisé et la date de ponte est notée, c'est très important pour la suite. 7 - Dès que les cadres à mâles sont operculés, je les place à l'extérieur du couvain. 8 - La veille ou l'avant veille de la naissance des premiers mâles pondus (note de la date de ponte importante), je constitue les ruches à mâles. 9 - 6 colonies donnent 6 cadres de hausse bâtis dans le bas en mâles et occupés soit 6 demi cadres de corps (environ vu qu'ils ne sont jamais construits correctement au carré). On a souvent tendance à exagérer dans le nombre de mâles donné à une colonie. La colonie va conserver le nombre de mâles qu'elle est capable de conserver et pas plus. Dans une ruche Dadant 10 cadres, nous avons constaté que l'équivalent en surface, d'environ 1 cadres de corps est amplement suffisant quand on sait qu'un seul cadre donne environ 6000 mâles. 10 - Avec 6 demi cadres à mâles, je vais constituer 3 colonies à mâles avec dans chacune 2 demi-cadres, soit l'équivalent de 1 cadre de corps, donc environ 6000 mâles. Dans toutes colonies à mâles, quelle que soit la méthode utilisée, il faut admettre une perte d'environ 50 %. Donc 1 cadres de corps en mâles donnera en fait l'équivalent d'un cadre soit environ 3000 mâles, de quoi inséminer théoriquement plus ou moins 300 reines (dans la pratique, nous n'avons jamais dépassé 135 reines inséminées à partir des mâles provenant d'une ruche, c'est amplement suffisant pour une ruche à mâles). 11 - Pour constituer la ruche à mâles, je vais d'abord choisir parmi les 6 colonies qui ont pondu les mâles, les 3 colonies qui ont pondu le plus rapidement car ce sont celles-là qui sont le plus aptes à conserver les mâles. Ces 3 colonies choisies seront les ruches à mâles. 12 - Ces 3 colonies reçoivent chacune 2 cadres à mâles (cadre de hausse) prélevés dans les 4 colonies restantes. Les cadres sont placés à l'extérieur du couvain et du même coté. Pour introduire les 2 cadres à mâles, vu que la hausse avec le miel reste sur la colonie, j'enlève, dans le corps, 2 cadres de provisions. 13 - A ce stade, les 2 colonies à mâles ainsi formées sont toujours complètes, c'est à dire, avec leur reine et la hausse à la seule différence qu'elles possèdent plus de mâles que la normale. 14 - Une fois les 2 colonies à mâles constituées et les cadres à mâles enlevés, je n'y touche plus si ce n'est pour placer le 5 ème jours après la naissance (les mâles commencent à sortir le 6 ème jours) des premiers mâles, la grille à reine et la hausse de plancher pour les empêcher de sortir. Il est complètement absurde de croire à un orphelinage dès la formation de la ruche à mâles suivit d’un nourrissement protéiné, cela ne donnera pas de meilleurs mâles. Si du pollen est donné, il est tout simplement stocké dans les cellules comme pour le pollen rentrant ni plus ni moins. Aujourd’hui on invente n’importe quoi. 15 - Les mâles claustrés de cette façon doivent absolument voler librement tous les jours ou tous les 2 jours, c'est primordial si on veut des mâles de grande vitalités, donnant beaucoup de sperme et aussi pour les conserver jusqu'au jour de la première insémination. 16 - Avec une Dadant, pour faire voler les mâles, dans la soirée vers 19 - 20h00, je glisse la hausse avec sa grille vers l'avant de la ruche (ouverture à l’arrière) pour que les mâles puissent sortir. Ils rentreront alors par ou ils sont sortis et dès la tombée de la nuit, lorsque tout est calme, je referme la ruche. Ne jamais ouvrir le dessus de la ruche en glissant la hausse vers l'arrière ( ouverture à l’avant) car des mâles essayeront de rentrer par le trou d'envol. Texte & mise en page : Bernard LECLERCQ
Méthode pour constituer une colonie à mâles.
Abeilles hygiéniques